Adieu M. Net et merci pour tout

 

J’ai assisté à la dernière émission de M. Net le 19 décembre dernier. Il s’agit de la fin d’un long chapitre dans nos vies de geeks québécois.C’était l’occasion pour moi de faire mes adieux à cette émission marquante. Bien que je n’aie pu qu’assister à cet événement de l’extérieur faute de place, cela en a valu le coup. Le studio était rempli et nous pouvions suivre l’émission grâce à des hauts-parleurs et un écran géant. Si ce n’est pas déjà fait, je vous invite fortement à visionner cette dernière qui devrait être disponible sur le site de M. Net. Il y avait tant de fébrilité, d’intensité et de tristesse à la fois… L’atmosphère était lourde et à la fois festive. Ce fût un moment magique qui restera gravé dans ma mémoire… tout comme cette émission.

Animée par Denis Talbot à MusiquePlus, M. Net a vu le jour en 1998. J’avais 12 ans à l’époque. J’étais déjà un avide gamer. Le premier PC était entré chez moi 2 ans plus tôt, tout comme l’internet. Je savais déjà à cet âge dans quel domaine je voulais faire carrière: L’informatique. J’absorbais tout ce qui me passait sous la main à ce sujet: sites web primitifs, magazines ainsi que des émissions de télé peu nombreuses et éphémères. Ayant la chance d’avoir MusiquePlus à la maison, j’ai embarqué dans cette toute nouvelle émission sans jamais décrocher.

En quelques mots, je dirais que M. Net a nourri ma passion pour l’informatique et les jeux vidéo pendant la majorité de ma vie. C’est aussi l’émission de télé que j’ai suivie le plus longtemps. Lorsque j’étais adolescent, c’était ma principale source d’information à ce sujet. Je suis aujourd’hui développeur logiciel et cette émission m’a aidé à confirmer ce choix de carrière. Je viens d’une famille qui m’a toujours encouragé dans mes études et activités parascolaires, mais qui ne connaissait à peu près rien aux ordinateurs. J’ai donc développé cet intérêt par moi-même et avec l’aide de sources d’informations comme M. Net.

Je suis fier qu’une émission aussi intègre ait eu une place dans le paysage télévisuel québécois pendant autant d’années. Nous devons cela à son équipe et évidemment Denis Talbot, qui s’est battu pour que son projet perdure. Je dois avouer qu’après tant d’années en ondes, j’avais d’une certaine façon pris pour acquis qu’elle continuerait indéfiniment. J’ai été choqué d’apprendre sa disparition, surtout dans un si court laps de temps. Plusieurs analyses en lien avec la nouvelle m’ont fait réaliser à quel point la télévision d’aujourd’hui n’est pas attrayante à mes yeux. À une époque où presque tout le monde traîne un ordinateur de poche et utilise l’informatique dans le cadre de son travail, je trouve curieux qu’il y ait si peu de place pour des émissions comme M. Net à la télévision. On dit que ma génération a délaissé la télé pour l’internet; je dirais aussi que la télé a délaissé ma génération.

À l’heure où j’écris ces lignes, j’ignore si les désabonnements à MusiquePlus provoqués par le retrait d’émissions originales de qualité comme M. Net aura un quelconque impact. Malgré que je trouve tout à fait cohérent en tant que consommateur averti de se désabonner, j’ai une petite pensée pour tous ses employés qui sont les grands perdants dans toute cette malheureuse histoire.

Je vous laisse sur une émission très spéciale pour moi. J’espère qu’elle vous rappellera de bons moments. Adieu M. Net et merci pour tout. Bonne chance dans vos futurs projets M. Talbot! Je vous suivrai assurément!